Établissement public de santé mentale - Yvelines et Hauts-de-Seine

Type de structures


Chaque secteur met à la disposition de la population plusieurs structures d’hospitalisation ou alternatives à l’hospitalisation décrites ci-après :

Structures avec hébergement

  • Des unités d’hospitalisation à temps complet
    Il s’agit de lieux de soins permanents, la plupart étant implantés sur le site principal, certaines unités étant implantées sur l’aire géographique du secteur. En pédopsychiatrie les unités comprennent généralement une douzaine de lits. Deux unités ont une activité spécifique, l’une de soins intensifs pour les enfants et les adolescents, l’autre pour les mères présentant des troubles après l’accouchement et pouvant être admises avec leurs nouveaux nés. Y sont admis les patients domiciliés sur les secteurs de la région Ile-de-France.
    Pour les adultes, il existe deux unités de 25 lits (Monet et Renoir) qui accueillent les patients des secteurs 7, 8 et 9 des Yvelines. L’accueil des urgences adultes se fait au C.A.T.D.B. (Centre d’Accueil Thérapeutiques à Durée Brève) implanté au Centre Hospitalier de Saint-Germain en Laye. Une unité d’hospitalisation spécialisée « Victor Hugo » a été ouverte en 2006 pour l’accueil intersectoriel de patients dépressifs (16 lits).
  • Des hôpitaux de nuit
    Ils permettent l’organisation de prises en charge thérapeutiques de fin de journée ainsi qu’une surveillance médicale de nuit et, le cas échéant, de fin de semaine.
  • Un foyer de postcure (F.P.C.)
    Il dispose de quelques lits permettant des prises en charge après hospitalisation (moyen séjour) et est implanté en extra-hospitalier.
    La création d’autres structures, alternatives à l’hospitalisation, est envisagée (Institut Médico-Educatif (IME) et Maison d’Accueil Spécialisée (MAS)) dans le projet d’établissement.

Structures sans hébergement

  • Les Centres Médico-Psychologiques (CMP)
    Unités de coordination et d’accueil, ils organisent des actions de prévention, de diagnostic, de soins ambulatoires et d’interventions à domicile, en fonction des besoins. Ils sont situés au plus près de la population et implantés dans les secteurs desservis par le Centre Hospitalier Théophile Roussel.
  • Les Hôpitaux de jour
    Ils assurent les soins polyvalents dans le cadre d’un projet de soin individualisé pour chaque patient, prodigués dans la journée, le cas échéant, à temps partiel. Ils sont implantés soit sur le site principal soit sur le territoire du secteur.
  • Les Ateliers Thérapeutiques
    Ils utilisent des techniques de soin, groupes d’ergothérapie notamment, en vue du réentraînement à l’exercice d’une activité professionnelle ou sociale. Ces ateliers sont attenants aux unités de soins.
  • Les Centres d’Accueil Thérapeutiques à Temps Partiel (CATTP)
    Ils visent à maintenir ou à favoriser une existence autonome aux patients par des actions de soutien et de thérapies de groupes. Ils fonctionnent soit dans les CMP, soit dans les hôpitaux de jour, soit dans des locaux mis à disposition.
  • Les Visites A Domicile (VAD)
    Elles s’inscrivent dans une organisation des prises en charge thérapeutiques à domicile, et sont organisées par les équipes de secteur à partir des CMP
  • Les appartements participatifs
    Etape préalable à la réinsertion des patients suivis, ils permettent de les accompagner dans un processus d’autonomisation tout en assurant un suivi par les équipes de secteur.
CH Théophile Roussel