Établissement public de santé mentale - Yvelines et Hauts-de-Seine

Stimulation magnétique transcrânienne


Le Centre Hospitalier Théophile Roussel de Montesson a ouvert son service de Stimulation magnétique transcrânienne (rTMS) en mars 2018. On dénombre 32 centres de stimulation magnétique transcrânienne fonctionnels sur l’ensemble du territoire français en activité dans le domaine de la psychiatrie. Cette technique n’était pas disponible sur le Nord-Yvelines jusqu’à aujourd’hui.

rTMS, qu’est-ce que c’est ?

La stimulation magnétique transcrânienne (rTMS) est une technique de stimulation cérébrale. Il s’agit d’un traitement indolore effectué à l’aide d’une sonde stimulatrice par voie externe dirigée avec l’aide d’un neuronavigateur.

Le principe d’action est un champ magnétique délivré par la sonde, lequel provoque une dépolarisation des neurones de proche en proche jusqu’aux noyaux de la base cérébrale de façon dirigée.

Ce traitement n’est pas à confondre avec la sismothérapie, ou électroconvulsivothérapie, ou électrochocs, lesquels nécessitent une anesthésie générale qui relève d’indications différentes. La rTMS ne nécessite pas d’anesthésie.

 

Indications et contre-indications

Les patients nous sont adressés après indication d’un psychiatre d’un établissement de soins, des psychiatres et des médecins de ville.

Indications en psychiatrie
> La dépression pharmaco résistante
> Les hallucinations auditives persistantes
> Les symptômes négatifs de la schizophrénie
> Les troubles anxieux (en cours d’évaluation)
> Les addictions, avec et sans produit (en cours d’évaluation)

Autres Indications
> La prise en charge de la douleur
> Maladie de Parkinson (en cours d’évaluation)

Contre-Indications Elles sont plutôt rares.
> Absolues : matériel ferromagnétique ou dispositif intracrânien, implants cochléaires.
> Relatives : pacemaker, stimulation nerf vague ou médullaire
> Non conseillé : enfants, femmes enceintes

 

Déroulé d’une séance

Au préalable : le patient est reçu en entretien médical pour indications de rTMS et vérification de non contre-indications. Au cours de cet entretien, la technique et les modalités lui sont expliquées.

Avant la séance de rTMS : Pas de précautions particulières à prendre avant les séances, notamment pas de nécessité d’être à jeun. Juste avant la séance, le patient est reçu par un infirmier pour un entretien.

Pendant la séance de rTMS :
> Pas d’anesthésie. Le patient est installé confortablement dans un fauteuil avec repose-tête. Il est conscient durant toute la durée de la séance qui dure une vingtaine de minutes. Le patient bénéficie de séances quotidiennes 5 jours sur 7, pendant 2 à 3 semaines (pour le traitement concernant la dépression résistante).

> L’infirmier procède à un repérage précis de la zone à stimuler avec le neuronavigateur, en s’aidant d’un pointeur qu’il déplace en contact sur le cuir chevelu.

> Il place ensuite sur la surface du crâne, une bobine de cuivre délivrant un champ magnétique qui va stimuler une zone précise du cerveau. Cette zone, préalablement repérée donc, correspond à une région du cerveau dont des études ont montré qu’elle était impliquée dans les symptômes de sa maladie.

> le patient peut ressentir de petites contractions ou une gêne des muscles du visage correspondant à la stimulation de petits muscles superficiels et pouvant provoquer une clignement des paupières ou un léger claquement des dents.

> Le traitement peut être réalisé en hospitalisation complète ou de façon ambulatoire.Le patient peut repartir immédiatement après la séance, même seul, et sans contre-indication pour la conduite automobile.

Quel matériel ?

De grandes études multicentriques ont validé l’intérêt de la rTMS dans le traitement de la dépression résistante. Cette nouvelle approche thérapeutique est validée à travers le monde, USA, Canada, Israël…
L’utilisation de la rTMS va se développer, ainsi que ses indications en psychiatrie et dans d’autres spécialités médicales. Et le nombre d’équipes utilisant les techniques de rTMS à des fins thérapeutiques augmente chaque année.
De nouveaux protocoles ont été développés et la rTMS est maintenant le plus souvent associée à des techniques d’imagerie cérébrale.

Outre les différences de protocoles, il existe des différences de matériel et de bobines. Notre équipe a fait le choix du matériel SYNEIKA :

Le STIMULATEUR MAGNETIQUE :
C’est le générateur d’ondes électro magnétiques ; il permet :
> La stimulation simple pulse, afin d’évaluer la dose à délivrer pour un patient : le seuil moteur,
> La stimulation répétitive ; elle délivre le traitement par salves.
Il permet la réalisation de tous les protocoles actuels à basse fréquence (1Hz), haute fréquence (10 HZ) et très haute fréquence (50Hz).
La bobine est innovante et sans système de refroidissement mécanique.
Le NEURONAVIGATEUR
Il permet :
> la localisation automatique de la cible de stimulation avec l’IRM du patient,
> le guidage pour l’orientation de la bobine,
> une localisation manuelle.

Quelle équipe soignante ?

Aujourd’hui, l’équipe rTMS est constituée de médecins et infirmiers de l’unité Victor Hugo, ainsi qu’un médecin de l’unité Claude Monet. Une première partie de l’équipe soignante a été formée en février 2018.
Le service rTMS est officiellement ouvert depuis le 5 mars 2018. L’activité de démarrage se réalisera sur plusieurs 1/2 journées par semaine et concernera dans un premier temps les patients hospitalisés de l’unité Victor Hugo. Le projet est d’étendre ensuite cette consultation à d’autres unités hospitalisation adultes et en ambulatoire.

L’unité de consultation rTMS est implantée au pavillon Ambroise Rendu, à gauche de l’amphithéâtre Mithouard.

CONTACT
Maria LEROY (Cadre du Pôle de psychiatrie générale) : 01 30 86 38 97
ou Jean-Louis DELARUELLE (Cadre de l’unité Victor Hugo) : 01 30 86 44 77

CH Théophile Roussel